REE-MODELES
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

LE TRANSPORT COMBINE « U.F.R. » (1935-1983)

C’est dans le cadre de la coordination rail-route visant à limiter la concurrence sauvage entre les transports ferroviaires et routiers que la nouvelle société U.F.R. (Union des Transports Ferroviaires et Routiers), créée en 1934, choisit le système développé par Monsieur René PORTE pour charger des remorques routières sur des wagons.

Il faut rappeler que la coordination rail-route consistait à remplacer les trains de voyageurs par des autocars sur des lignes peu utilisées sans pour autant perdre le transport des marchandises sur longue distance. Le système « U.F.R. » est alors apparu comme un outil essentiel à cette coordination.

ufr-1a
ufr-1b

Vues de chantiers : à gauche Ivry Voies Ferrees N36 Doc.NOVATRANS

LES SEMI-REMORQUES ROUTIERES « U.F.R.

Le parc des semi-remorques routières, spécialement conçues pour le système UFR, commence à se former à partir de 1935. Il sera équipé de tous les types de carrosserie : Fourgon, tombereau, citerne et isotherme. Initialement constitué de matériel appartenant exclusivement à la société UFR, le parc se développera jusque dans les années 60 et sera finalement composé d’une grande majorité de véhicules appartenant à des sociétés ou des transporteurs privés. Remorque UFR Fourgon à un seul essieu Doc.NOVATRANS

ufr-2a

Remorque UFR Citerne

ufr-2b

Remorque UFR Fourgon à un seul essieu Doc.NOVATRANS

LES WAGONS « U.F.R. »

Après la guerre, le parc des wagons UFR est essentiellement constitué de deux types de véhicules montés sur essieux et aptes à circuler à 100 km/h :- Les mono-porteurs, prévus pour transporter une semi-remorque jusqu’à 8,18 mètres de longueur et conçus sur la base de châssisdes anciens plats OCEM 29. 270 wagons de ce type ont été construits, une centaine en 1946, une centaine en 1956/57 et le reste en 1958.

REE Modeles reproduit ce wagon dans les moindres détails et près de 80 pièces sont nécessaires à la construction de ce modèle
ufr-3

Wagon UFR Mono porteur sur châssis OCEM 29 avec frein à levier

Le wagons UFR bi-porteurs

Les bi-porteurs construits spécialement pour le système « U.F.R. » et destinés à transporter soit une semi-remorque de plus de8,18 mètres de longueur ou deux semi-remorques de 6 mètres de longueur.

ufr-4

Wagon UFR Bi-porteur en 1975 à Ivry Photo Voies Ferrees

ufr-5a

Wagon UFR Bi porteur avec remorque UFR Sobotraf Doc.NOVATRANS

ufr-5b

Câlage des remorques UFR sur les wagons Doc.NOVATRANS

DEVELOPPEMENT ET DECLIN

ufr 6g
Dès 1935, le service UFR est assuré sur les relations suivantes :
  • Paris/Lyon (PLM)
  • Paris/Bordeaux (PO – Midi)
  • Paris/Lille (Nord)
  • Paris/Strasbourg (Est et AL)

C’est après la guerre que le système UFR se développe réellement avec, en 1946, un trafic de 39.000 tonnes transporté par 282 remorques routières.

En 1967le trafic UFR connaîtra son apogée avec un peu plus de 1.500.000 tonnes transportées par 2250 remorques et 1300 wagons !

Transitant par 185 gares ouvertes au service UFR, les marchandises véhiculées sont pour l’essentiel constituées de denrées alimentaires (vin, lait, marée etc.…) mais également de produits chimiques, du tissu, du papier, etc.

ufr 7

Doc. Voies Ferrées - Novatrans

A partir de 1959, la création du système « KANGOUROU « permet de transporter directement des semi-remorques non surbaissées dans une poche dégagée sous le plancher des wagons. La mise en place progressive de ce nouveau dispositif entraîne le déclin du trafic UFR à partir de 1967.C’est en 1983 et après un demi-siècle d’exploitation que le système UFR disparaît totalement des rails français.


Bibliographie : Voies Ferrées N°36 et N°63 Loco Revue N°687